Accueil du site > L’association > Assemblées générales > AG du 22 février 2005

AG du 22 février 2005

22 mai 2005, par Paniers de saison

PANIERS DE SAISON - AMAP
54 lotissement les Amandines, avenue des aires 13 120 Gardanne
04 42 51 49 90
paniersdesaison.amap@free.fr
N° SIRET : 479 603 383 00015

Compte rendu de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 22 février 2005


L’Assemblée Générale Extraordinaire de l’association a été convoquée à 18 heures, pour modification des statuts.
Les statuts prévoient un quorum de 50 % des adhérents présents ou représentés pour que les débats soient valides.
A 18 h 30, le quorum n’est pas atteint : 48 adhérents sont présents ou représentés sur 110. Il en aurait fallu 55.
L’Assemblée Générale Extraordinaire est clôturée, une nouvelle Assemblée Générale Extraordinaire s’ouvre à 19 heures sans nécessité de quorum.
Modification des statuts
Les anciens statuts ont été affichés préalablement (sur le lieu de distribution et à l’entrée de la salle), ainsi que les nouveaux statuts.
Les modifications ont été faites pour deux raisons principales : la mise en conformité avec la loi de 1901 et pour que les statuts de l’association soient mieux adaptés à son organisation et à sa pratique


1 Mise en conformité avec la loi de 1901
La loi de 1901 interdit d’avoir une relation privilégiée avec un adhérent ; de ce fait, les producteurs ne peuvent pas être adhérents de l’association.
L’Article 5 est donc désormais : « L’association se compose de membres actifs consommateurs à jour de leur cotisation » et on supprime : « de membre de droit : producteur(s) fournisseur(s) de l’association ».
Par ailleurs, il y a un risque pour les producteurs d’être accusés de faire travailler les adhérents au noir, lorsque ceux-ci vont participer à des travaux sur une exploitation
Pour l’éviter, il faut inscrire ce type d’activité dans l’objet de l’association.
L’article 2 : Objet est donc modifié comme suit
« L’association a pour objet :

  • d’organiser des actions d’information et de sensibilisation sur le monde agricole, la nutrition... par divers moyens tels que des ateliers pédagogiques de jardinage sur les exploitations, des conférences et autres. »
    2 Adaptation à notre organisation et à nos pratiques
    Article 2 : Objet, on rajoute « ou des commandes payables d’avance » après « un abonnement payable d’avance »

L’article 3 : Siège social : prévoit que « Le siège social est au domicile du président de l’association » On rajoute : « Il peut être modifié par simple décision du Conseil d’Administration »

Article 5 - Composition adhésion : on supprime l’obligation de « s’abonner pour 6 mois à la fourniture du panier régulier » : en effet des adhérents peuvent souscrire des commandes cadencées ou ponctuelles, sans avoir de contrat de légumes.

Article 10 : Conseil d’Administration : On enlève la limitation à 15 membres. Le remplacement des membres démissionnaires en cours d’année sera validé lors de l’Assemblée Générale suivante.

Article 11 : Comptes : Cet article prévoyait d’ouvrir « un compte de fonctionnement ». Il n’y avait pas d’investissement possible. On enlève donc le terme « de fonctionnement ».
Article 7 : Organisation : Dans un souci de simplification et d’efficacité, il est prévu une Assemblée Générale en février ; cela permet de caler la comptabilité sur l’année civile.
Lors de cette A.G., les adhérents votent :le rapport moral, le rapport d’activité, le compte de résultat.
Ils délibèrent et votent : le prévisionnel d’activité, le prévisionnel financier, le montant de la cotisation et pourvoient au renouvellement du C.A.
De plus, il est prévu une rencontre par saison avec les producteurs pour faire le bilan de la saison précédente et présenter la saison suivante.
Question soulevée : « Ne serait-il pas mieux de faire apparaître la mention « biologique » pour les produits proposés ? »
Les statuts prévoient déjà que l’on recherche des produits sains, de bon goût, cultivés dans le respect de l’environnement.
Parfois des agriculteurs qui sont en agriculture intensive abandonnent ce type de culture pour l’agriculture bio ; ils ne peuvent donc pas avoir de label bio avant 3 ou 5 ans. Les AMAP choisissent parfois de les accompagner dans ce type de démarche.

Par ailleurs, certains agriculteurs ont une pratique supérieure aux chartes bio (qui sont d’ailleurs en constante évolution, par suite de l’adhésion à l’Eurospe...) ; ils ne demandent pas la certification qui leur coûte de l’argent et ne leur apporte pas forcément un bénéfice. Il y a donc un rapport de confiance à établir avec les producteurs : des visites sont organisées sur les exploitations, tous les adhérents peuvent y aller et poser les questions qu’ils veulent.
En ce qui concerne le choix des producteurs, il existe deux référents producteurs au sein d’Alliance (Pierre Follet et Eliane Joumond), en ce qui concerne l’aspect « technique ». En ce qui concerne le goût, ce sont les consommateurs qui sont le plus compétents pour décider s’ils aiment ou non les produits qu’ils mangent.
La question de l’adhésion des Paniers de Saison à Alliance est soulevée. En effet, lors de la création des Paniers de Saison, l’adhésion à Alliance n’était pas obligatoire. Au fil du temps, Alliance a demandé que toutes les associations se réclamant du système AMAP soient fédérées au sein d’Alliance qui propose un certain nombre de services (mise en relation des producteurs et des groupes de consommateurs, diffusion du concept AMAP, aide à l’installation...).
Cette question fera l’objet d’un débat au cours de l’année 2005, et sera discutée lors de la prochaine A.G.
Afin de ne pas bloquer le fonctionnement de l’Association, on prévoit de rajouter dans l’article 2 Objet : « de rechercher si nécessaire un partenariat avec des associations ou fédérations ayant les mêmes objectifs. »
Article 7 : Assemblée Générale Ordinaire : on rajoute « l’Assemblée Générale peut décider de l’adhésion de l’association à une autre association ou fédération ».
La modification des statuts est mise au vote et adoptée à l’unanimité des 49 votants.

Compte rendu de l’Assemblée Générale Ordinaire du 22 février 2005


1 Désignation du Président de séance : Jean Paul Bourguet et du Secrétaire : Chantal Chataing
2 Présentation de l’Ordre du Jour :

  • Présentation et vote du rapport moral
  • Présentation et vote du rapport d’activité
  • Présentation et vote du rapport financier
  • Présentation, discussion et vote du prévisionnel d’activité
  • Présentation, discussion et vote du prévisionnel financier
  • Election des membres du Conseil d’Administration
    L’ordre du jour est mis au vote et accepté à l’unanimité
    3 Rapport moral
    La présidente de l’association Isabelle Malgonne présente le rapport moral pour l’année 2004 :
    Au cours de l’année 2004, notre association a géré 4 types de partenariats avec différents producteurs :

un partenariat de long terme, avec 4 producteurs :

  • Pierre Follet pour les légumes,
  • Les jardins de Gaïa pour les fruits d’été
  • Thierry Perez pour les fromages et yaourts de chèvre
  • le CAT du Grand Réal pour les œufs.
    un partenariat de long terme avec des commandes ponctuelles régulières pour 7 producteurs :
  • Bernard Gazel, pour le veau dans l’Hérault
  • Dominique Morgado, pour le porc à La Barben
  • Jean Noël et Adrien Noll pour l’agneau au dessus de Sisteron
  • Le CAT du Grand Réal pour les volailles
  • Marc Bertrand pour les fruits d’hiver, les jus de fruit, la farine
  • Les Jardins de Gaïa pour les fruits d’hiver et les jus de fruit
    un partenariat ponctuel, avec une seule livraison
  • les kiwis,
  • les noix et l’huile de noix,
  • la blanquette de Limoux,
  • le fromage de Brebis,
  • les produits du commerce Equitable des pays du Sud avec Epice
    la préparation de contrats :
  • pour le pain, avec un artisan boulanger qui est en cours d’installation à Aubagne
  • pour les légumes, avec Pierre Salerno
  • pour l’huile d’olive
    Nous avons donc, au cours de cette année, été en lien avec 17 producteurs. Nous sommes de plus en plus sollicités par des producteurs intéressés par ce type de commercialisation.
    Ces partenariats sont basés sur un souci commun d’avoir des produits sains, de bonne qualité gustative, avec une culture respectant l’environnement.
    Derrière chaque produit, il y a des hommes, une exploitation, un travail spécifique que nous respectons, que nous apprenons à découvrir et à vous faire découvrir.
    Dans la mise en place et le suivi de ces partenariats, le Conseil d’Administration se situe comme un intermédiaire entre les adhérents et les producteurs. Il est le garant des objectifs de l’associations.
    Au cours de cette année, nous avons été mis en difficulté pour assumer cette fonction dans nos relations avec les Jardins de Gaïa. Nos demandes de précisions sur la composition des paniers au mois d’août et la qualité gustative de certains fruits ont créé un conflit qui a failli se terminer par une rupture de partenariat du fait du producteur. Nous demanderons à l’Assemblée Générale de se positionner sur la suite à donner à ce partenariat.
    La commercialisation en AMAP a permis des modifications de certaines exploitations : Pierre Follet a toute sa production maraîchère en AMAP : il a pu salarier 3 personnes à plein temps, avec une annualisation du temps de travail.
    Dominique Morgado ayant des difficultés de vente de sa viande de porc a réduit sa production pour ne garder que la part correspondant à la consommation des AMAP, la vente par ce canal étant pratiquement assurée.
    Le CAT a augmenté son nombre de poules pondeuses.
    Thierry Perez a pu arrêter un de ses deux marchés du samedi matin.
    Adrien Noll a repris l’exploitation ovine de son père, il achète des brebis et vendra les agneaux en AMAP.
    Notre association regroupe des adhérents pour leur proposer des produits de bonne qualité, avec le souci de leur faire découvrir et comprendre le concept AMAP, de leur permettre une meilleur connaissance du milieu agricole. Nous sommes soucieux de permettre à chacun de s’exprimer sur les activités de l’association, la qualité des produits et de prendre part à la vie de l’association.
    Lorsqu’une personne a un projet, comme proposer un nouveau produit, nous lui confions la mise en place et la réalisation de ce projet ; cela permet un investissement de chacun sur quelque chose qui l’intéresse et une répartition plus efficace du travail.
    Dans notre objectif d’informer, nous avons continué la publication mensuelle du journal, par internet, et sur papier (pour les adhérents n’y ayant pas accès), et la mise à jour régulière du site.
    Nous insistons pour que les producteurs soient le plus souvent présents aux distributions, afin de permettre un échange direct.
    Des visites ont été organisées sur deux exploitations pour l’ensemble des adhérents qui le souhaitaient.
    Nous sommes souvent sollicités pour présenter notre AMAP auprès de consommateurs, mais aussi auprès de professionnels ou d’étudiants se posant des questions sur ce nouveau mode de commercialisation.
    Notre association a eu une activité riche cette année, axée sur une meilleure organisation des partenariats existants, sur la mise en place de nouveaux partenariats, sur la diffusion du concept AMAP, avec le souci d’un investissement plus grand de chacun.
    Avant la mise au vote, Brigitte Apotheloz rappelle que nous sommes maintenant installés au Lycée agricole ; une pépinière d’AMAP va y voir le jour. Cela lui semble important de rajouter ce fait dans le rapport moral, car il signifie l’intérêt de l’enseignement agricole pour ce concept.
    Après ce rajout, le rapport est mis au vote et adopté à l’unanimité des 49 votants


4 Rapport d’activité
A - Organisation globale
Nous avons fait un effort d’organisation, de rédaction et de formation des personnes de permanence ; chacun peut assurer le travail à effectuer pendant les permanences, surtout la prise de commandes et la distribution des produits livrés ponctuellement.
Les deux groupes ont fonctionné de façon plus autonome pour les contrats et les commandes ponctuelles.
Une grosse distribution un vendredi par mois a été mise en place, avec une viande, les volailles, le miel, les fruits et autres. Ce qui permet aux adhérents du mercredi de ne venir qu’un jour en plus chaque mois.
Le C.A. se réunit une fois par mois, l’augmentation du nombre de membres a permis plus d’autonomie aux deux groupes.
Des réunions et contacts fréquents avec les producteurs ont été assurés par les tuteurs des différents produits, avec parfois la présence d’autres membres du C.A.
En 2004, une A.G. a été organisée en février, avec le bilan de la saison froide.
Le bilan de la saison chaude a été fait en même temps que l’A.G. le 12 octobre.


B - Communication

  • Communication interne :
    Marie Gauchet continue à préparer le journal « Mots de Saison », qui en est à son 20e numéro.
    Isabelle maintient le site, qui est un outil important pour la communication tant interne qu’externe. Beaucoup de gens intéressés vont le consulter. On y trouve des informations et des documents (contrat, invitations...)
    Nous sommes dans une dynamique de présentation et de diffusion du concept AMAP :
  • Communication externe , manifestations
    Participation à Desmarches 2004, les 7 et 8 mai
    Présentation du rapport sur l’agriculture gardannaise le 24 juin
    Présentation de l’AMAP aux professeurs du lycée agricole le 1er septembre
    Forum des Associations le 18 septembre
    Présentation à la Maison familiale d’Eyrargues
    Soirée de présentation des AMAP aux Aygalades, organisée par Attac à partir d’un film et suivi d’une soupe.
    Présentation des AMAP aux étudiants du lycée St Eloi à Aix
  • Reportage sur l’AMAP pour le journal télévisé de France 2 de 13h le dimanche 14 novembre.
    C - Les produits.
    Réguliers avec contrat :
  • Légumes de Pierre Follet
    Pour la saison chaude, de 40 à 50 paniers par jour de livraison, ce qui fait une moyenne de 92 paniers par semaine pour la saison, pour un montant total de 40 920 euros
    Pour la saison froide, 47 paniers par jour de livraison pendant 24 semaines, pour un montant total de 37 840 euros
  • Fruits des Jardins de Gaïa
    66 paniers par semaine ont été livrés pendant 22 semaines, pour un montant total de 10 164 euros
  • Fromages de chèvre de Sophie et Thierry Perez
    Des livraisons ponctuelles ont commencé en novembre et décembre 2003. Puis les contrats se sont mis en place pour la période du 1er avril au 22 décembre, avec une interruption au mois d’août. Ventes directes le vendredi en complément, en particulier pour l’AMAP Arc Etoile, notre voisine au lycée agricole
    26 contrats ont été signés le mercredi, 22 le vendredi pour un total de 5 277 euros
    Le choix des variétés était possible le vendredi, plus difficile le mercredi car Thierry ne livrait pas lui même les fromages.
  • Œufs du CAT du Grand Réal
    La saison d’été (juin à octobre) a été très perturbée
    1) au démarrage : mise en place des contrats sur pratiquement 2 mois, ce qui remettait en question toutes les semaines le nombre de boîtes à livrer
    2) Durant les mois très chauds, les poules pondaient moins et il n’y a pas eu de boîtes pour tout le monde
    3) Les livraisons ont continué pendant le mois de novembre afin de compenser les manques de l’été.
    La saison reste tout de même très positive, avec 93 boîtes par semaine pour un total de 2 825 euros
    Réguliers sans contrat
  • Fruits d’hiver de Marc Bertrand
    Par suite du gel des fleurs, Marc Bertrand n’a pu proposer de pommes. Il a donc fait 3 livraisons de poires, coings, jus de fruits et farines pour un total de 805 euros
  • Porc de Dominique Morgado
    4 commandes ont été passées pour un total d’environ 8 750 euros
    en juin : 35 personnes ont commandé
    en août : 15
    en octobre : 38
    en décembre : 37
  • Veau de Jocelyne et Bernard Gazel
    3 commandes ont été passées, pour un total de 7 060 euros
    en janvier : 38 colis pour 29 personnes
    en mai : 54 colis pour 39 personnes
    en septembre : 47 colis pour 36 personnes
  • Agneau de Jean Noël et Adrien Noll
    2 livraisons :
    en novembre 5 agneaux pour 20 personnes
    en décembre : 4 agneaux pour 16 personnes différentes
  • Noix et huile de noix de Monsieur Boudillon
    100 kg de noix ont été commandés pour un montant de 300 euros
    30 litres d’huile pour un montant de 390 euros
  • Miel et dérivés de Florence Rumeau et Thierry Schurch
    A la demande des producteurs, ceux ci viennent une fois par mois sans commande préalable, et vendre en direct leurs produits ; le jour choisi est le vendredi, pour bénéficier de la présence d’Arc Etoile.
  • Volailles du CAT de la Bastidonne
    Pour le 2e semestre, le CAT du Grand Réal a livré 265 volailles, pour un total d’environ 4 000 euros.
    L’été a été relativement calme, mais les commandes ont augmenté de façon considérable ces derniers mois. La mise en place tous les 15 jours a permis aux adhérents de mieux s’organiser et de mieux planifier leurs commandes.
    Ce rythme semble satisfaire à la fois le CAT et l’AMAP
    Produits occasionnels
  • Blanquette de Limoux
    Françoise Saint Martin a découvert pendant les vacances un producteur de blanquette de Limoux biologique. Elle a donc organisé une dégustation, puis une commande groupée. Soixante bouteilles ont été livrées pour un total de 345 euros.
  • Kiwis
    Marie Gauchet a organisé une commande de kiwis, en provenance d’une exploitation de Salon de Provence ; 53 cagettes de 5 kg ont été livrées, pour un montant de 265 euros.
  • Fromage de brebis
    Josyane Bonnet a organisé une dégustation puis une livraison de tomes de brebis, en provenance d’une exploitation biologique : le GAEC de Monclar, Combret sur Rance, Aveyron. (12). 40 fromages pour un total de 240 euros.
    Visites chez les producteurs

Chez Pierre Follet le 18 avril et le 3 octobre, avec le groupe « Lou Tian », qui achète les légumes de Pierre à Villelaure ; peu de participants à la deuxième journée
Aux Jardins de Gaïa le 18 avril ; il y a eu également un atelier d’éclaircissage des fruitiers (pêchers) et un de plantation d’arbustes à petits fruits.
Le rapport d’activité est mis au vote et accepté à l’unanimité des 41 votants
5 Rapport financier
COMPTE DE RESULTATS EXERCICE 2004

RECETTES
Cotisations 1 325.00
Subvention Conseil Général (à percevoir) 1 100.00
Résultat exercices antérieurs 51.50
Total 2 476.50
DEPENSES
Petit matériel 30.00
Fournitures de bureau 236.41
Promotion 351.54
Gestion 224.33
Assurance 311.64
Instances statutaires 104.22
Divers dont remboursement 46.00
Activités 235.10
Total 1 539.24

SOLDE CREDITEUR au 31-12-2004
937.26 euros
Remarques :

  • Le solde est positif. Ceci est dû à la subvention du Conseil Général. Elle permet de prendre en compte des dépenses de fonctionnement (gestion, représentation) qui jusqu’alors étaient entièrement à la charge des administrateurs.
  • La situation est très saine. Le fonctionnement général ne dépend pas d’une subvention toujours aléatoire (pas de local, pas de personnel).
  • Nous avons commencé à réaliser un petit équipement de l’association.

Difficultés rencontrées :

  • le montant des adhésions a varié en cours d’exercice
  • le trésorier a changé en novembre
  • la banque marque une inertie administrative.
    Le rapport financier est mis au vote et accepté à l’unanimité des 41 votants


6 Prévisionnel d’activité
A - Partenariats
Au vu de la satisfaction globale, nous reconduisons tacitement les partenariats avec l’ensemble des producteurs, avec une exception pour les Jardins de Gaïa.
En raison des problèmes rencontrés pendant l’été, il est nécessaire d’en parler en Assemblée Générale.
Il y a eu un problème de goût des fruits, de stockage trop long en frigidaire.
Une adhérente fait remarquer qu’il y a eu une remise en question du C.A. dans la lettre envoyée par Bernard Joumond et demande s’il est possible de discuter.
Le C.A pense ne pas pouvoir être entendu dans les remarques et suggestions qu’il peut faire. Le dialogue sur la qualité des produits n’est pas possible.
Brigitte Apotheloz fait remarquer qu’il est possible, sur des arbres déjà existants, de transformer la production en jouant sur :

  • le greffage
  • l’éclaircissage
  • l’arrosage.
    Mais les suggestions que nous avons faites ont été très mal reçues.
    Question posée aux adhérents : Continue-t-on le partenariat avec les Jardins de Gaïa ?
    Non : 30
    Oui : 1
    Abstentions : 2
    Ne prennent pas part au vote : 5
    Les adhérents souhaitent qu’un nouveau producteur de fruits soit recherché.
    B - Nouveaux producteurs
    Légumes
    Pierre Follet va prendre un groupe de 50 personnes à Villelaure le vendredi à la place du groupe du vendredi de Gardanne.
    Pierre Salerno a accepté de fournir 2 groupes de 30 personnes en légumes, un le mardi pour des personnes habitant vers Cabriès/Calas/Bouc Bel Air et un le vendredi au Lycée Agricole. Il travaille selon les spécifications de Nature et Progrès, sans avoir le label qu’il ne souhaite pas demander.
    Une partie de son exploitation se compose de vignes ; il produit du vin biologique qu’il souhaite vendre par l’intermédiaire des AMAP ; il a une longue expérience du maraîchage, qu’il a arrêté un certain temps. Il va le reprendre avec l’aide de son gendre. Il est d’accord pour cultiver les mêmes plantes et variétés que Pierre Follet, avec en plus ail et chou chinois.
    Il semble que leurs expériences soient complémentaires, Pierre Follet ayant 3 ans de travail avec les AMAP et Pierre Salerno une longue expérience du petit maraîchage. Leur collaboration devrait donc être fructueuse.
    Vote pour le partenariat avec Pierre Salerno : Oui à l’unanimité des 38 votants
    Pain
    Nous sommes en relation depuis presque un an avec un artisan boulanger ; celui ci va s’installer et souhaite fournir les AMAP en pain biologique de diverses sortes ; il se fournira en farine entre autres auprès de Marc Bertrand. Dès qu’il aura commencé la production, il nous fera goûter le pain. Il proposera des commandes programmées sur 3 mois, avec la possibilité de choisir pour chaque semaine quantité et sortes de pain. Cela permet de ne pas prendre de pain en cas d’absence. C’est lui qui gérera les bons de commande. Il livrera les pains avec des étiquettes au nom des consommateurs. Cela ne devrait donc pas représenter un trop grand surcroît de travail administratif.
    Huile d’olive
    Nous avons été contactés par un producteur d’huile d’olive de la Fare les Oliviers, qui nous proposait également du pain.
    C’est une huile d’olive AOC.
    Un adhérent s’interroge sur le bien fondé d’acheter de l’huile d’olive à La Fare les Oliviers, en raison de la proximité de Berre. Ne vaudrait il pas mieux chercher de l’huile d’olive biologique vers les Baux de Provence.
    Certains membres du C.A., ont prévu d’aller rencontrer le producteur sur ses terres pour voir le mode de culture et de transformation.
    Epice
    Epice est une association qui fonctionne avec 3 salariés. Ils proposent des produits des pays du Sud (Amérique du Sud, Afrique, Asie) ainsi que des produits provenant de la région (miel, amandes, confitures, jus de fruits des Jardins de Gaïa par exemple...).
    Ils ont supprimé de leurs bons de commande pour nous tous les produits que nous proposons en direct, et le café dont Anne Marie Chape s’occupe directement.
    Les prix sont sensiblement plus chers que chez Artisans du Monde qui fonctionne avec des bénévoles.
    La question se pose de savoir si on continue de travailler avec eux :
    Faut-il continuer à se diversifier autant ?
    Brigitte Apotheloz fait valoir que Epice permet de court-circuiter les grandes surfaces. Ils sont une passerelle entre ce qui se fait ici et ce qui se fait là bas.
    Fanny Sellès estime que c’est bien de pouvoir salarier 3 personnes et qu’ils rendent un service en livrant, car elle ne pourrait pas aller jusque chez Artisans du Monde
    Puisque nous avons un lieu de distribution possible, pourquoi ne pas les autoriser à venir ? Les gens choisissent de leur acheter ou non
    Evelise Pichery prend contact avec Artisans du Monde pour voir ce qu’ils peuvent proposer.
    En attendant, Epice viendra livrer une fois par mois le mercredi et une fois par mois le vendredi.
    C - Manifestations
    29 mai : visite chez Sophie et Thierry Perez, puis chez Pierre Salerno ou Pierre Follet, suivant les groupes

Juin : Terroir 13 au Conseil Général. Brigitte fera remonter à Alliance qu’il serait bien d’y être présent.

Septembre : Forum des Associations

Conférences : le 3 mars au lycée agricole
Un film existe, tourné par des étudiants en cinéma sur la propriété des Vuillon, les Olivades à Ollioules. Ce film a une partie sur le système AMAP, une partie sur les problèmes fonciers des propriétés agricoles en zone péri urbaine.
Il est prévu de la montrer, soit au 3 Casino, avec un débat, soit dans les quartiers, en collaboration avec les associations de locataires (dans ce cas, seule la 1ère partie peut être montrée, on peut organiser une soupe après, comme aux Aygalades, c’était très convivial)
Monsieur Genoux soulève le problème de l’eau qui va devenir crucial. Josyane Bonnet a une exposition sur ce sujet.
D - Communication
Poursuite du journal (diffusion par internet et sur papier), et du site Internet.
7 Budget prévisionnel
Jacques Mouyrin présente le prévisionnel pour 2005.
Il n’y aura pas d’augmentation des cotisations. Celles ci seront payées en novembre, au moment de la souscription des contrats pour la saison froide. Elles seront inscrites sur le budget 2006.
130 adhésions à 15 euros.
Il fait apparaître en contributions volontaires le temps passé par les bénévoles, évalué à un poste et demi. Cela permet de montrer notre implication quand nous demandons des subventions.
PREVISIONNEL 2005

PRODUITS
Adhésions (15 x 130) 1 950.00
Subventions Municipalité GARDANNE 350.00
Conseil Général 1 100.00
Conseil Régional 1 100.00
Total 4 500.00 euros

Contributions volontaires
Gestion de l’AMAP 31 150.00 euros

CHARGES
Cotisations diverses : Assurances 420.00
Adhésion à Alliance et divers 180.00
total cotisations 600.00
Gestion : Petit matériel 350.00
Téléphone et frais postaux 500.00
Reprographie 350.00
total gestion 1 700.00
Déplacements 500.00
Fonctionnement statutaire : Déplacements 200.00
Reprographie 200.00
total fonctionnement 600.00
Animation 200.00
Promotion : Diffusion 400.00
Réception 200.00
Soutien pépinière 200.00
Conférences 500.00
Déplacements 300.00
total promotion 1 600.00
Total 4 500.00 euros

Contributions volontaires
Bénévolat (temps passés par les bénévoles) : 31 150.00 euros
(7.61 euros +3.80 euros) 35 h x 52 semaines x 1.5 poste
Remarques :

  • Ce prévisionnel reprend et chiffre le prévisionnel d’activités.
  • Maintien du montant des adhésions en 2006, payables à partir de novembre 2005. Cela permet de disposer d’une réserve de trésorerie qui assure une gestion en souplesse.
  • On notera :
    • un effort sur l’acquisition du petit équipement
    • une amélioration du fonctionnement des instances statutaires
    • une amélioration de la qualité des prestations (accueil, ateliers, ...)
    • un effort sur la promotion en direction des adhérents (journal ; fichiers ; liaison interne) et en direction de l’extérieur (adhésions diverses, manifestations publiques, conférences, soutien aux initiatives...)
      Vote du budget prévisionnel :
      Oui à l’unanimité des 33 votants


8 - Renouvellement du Conseil d’Administration
Un appel aux candidatures est fait : Colette Taillefer propose son aide ponctuelle, Valérie David sera plus disponible l’année prochaine et Maurice Brun se représente au C.A. pour aider à la constitution du 2e groupe avec Pierre Salerno.
Liste des adhérents se proposant pour le C.A. :

  • Brigitte Apotheloz
  • Isabelle Malgonne
  • Jean Yves Fauchon
  • Jean Paul Bourguet
  • Roselyne Montarello
  • Evelise Pichery
  • Maurice Brun
  • Jacques Mouyrin
  • Marie Gauchet
  • Chantal Chataing
  • Marie France Ortin
  • Annie Picouet
    Le renouvellement est mis aux voix et adopté à l’unanimité des 33 votants
    L’Assemblée Générale est clôturée à 22 heures.