Accueil du site > Archives > Le petit Journal de la ferme de Pierre Follet - Françoise Sinoir

Le petit Journal de la ferme de Pierre Follet - Françoise Sinoir

11 septembre 2009, par Claire Thénié

Le petit journal du producteur du mercredi

Le petit journal de la ferme

Le petit journal de la ferme MAI 2011

Depuis le mois de mars les nouvelles du monde ont évolué et il semble que seuls ceux qui s’intéressent à l’environnement, aux énergies renouvelables, à l’écologie continuent de suivre le terrible désastre de FUKUCHIMA, comme ils suivent les suites de Tchernobyl ou le niveau des rivières et fleuves qui refroidissent nos centrales nucléaires infaillibles…. De très nombreux départements français sont touchés par une sécheresse grave qui s’accentue et pose problème pour un modèle agricole très dispendieux en eau.

A quoi donc nous servira de produire en agriculture biologique, d’économiser nos énergies, de redonner de la vie aux sols si des contaminations radioactives continuent et que nous continuons à piller les ressources en eau, en matières premières, en….. ? Nous sommes très préoccupés pour nos enfants et petits enfants qui devront résoudre, s’ils le peuvent, ce qu’a engagé sans discernement notre génération. Moins « consommer », simplement vivre avec des besoins réduits à l’essentiel, entretenir chaque objet pour qu’il dure, partager les activités et les revenus parait aujourd’hui urgent pour que notre terre puisse permettre à chacun de se nourrir et de vivre en paix et en coopération avec l’autre. Utopie ? Non, espoir de sortir d’une époque un peu folle….

Mais le printemps ce sont aussi, et plus légèrement- quoique…elles soient aussi menacées- les hirondelles (chez nous ce sont les hirondelles des cheminées, à trois couleurs), qui sont cette année particulièrement nombreuses à nicher dans leurs nids refaits à neuf, un couple a même élu domicile dans la salle de distribution au milieu de l’agitation des distributions. Elles font la joie des adhérents grands et petits ! Une de nos adhérentes nous a fait des photos (voir sur le blog).

Travaux et paniers

En avril, au moment du début des grosses séries de plants, Matthieu a fait une installation pratique de l’aire de confection des mottes dans le hangar pour les semis en pépinière ; Matthieu est très bricoleur et trouve de nombreuses astuces pour épargner nos dos fatigués.

La liste est longue des semis et plantations et des travaux :

*Plantation des courgettes, tomates, melons, pastèques, courges, céleris rave, salades, artichauts, semis de haricots verts nains, carottes, maïs doux en plein champ, nettoyage de serres après la fin de certains légumes du début du printemps, semis d’engrais vert.

*Désherbage des oignons d’hiver et autres cultures, binage, buttage

*Taille des tomates et concombres

*Palissage des haricots verts, aubergines, poivrons.

La reprise des paniers s’est faite de façon très satisfaisante, les légumes ont été au rendez-vous

Les poireaux ont été appréciés au début, ils ont un peu monté dans les dernières distributions, malgré un tri sévère, ceci étant dû à la grosse chaleur du début de printemps.

Les premières tomates, les aubergines et poivrons arrivent cette semaine

Nous avons des cardes magnifiques, si vous en souhaitez faites le nous savoir.

Cueillette des fraises :

Pour les AMAP de la ferme, quand il y a abondance (c’est très fluctuant !) la cueillette est possible pendant les distributions, quand c’est signalé, et le samedi (appeler).

Pour Gardanne, le samedi (appeler). Eviter les heures les plus chaudes (12h/16h), une insolation peut être grave, pour les adultes comme pour les enfants, bien sûr.

Petit guide de la cueillette responsable et solidaire :

Nous posons maintenant des éléments signalant l’endroit où vous pouvez cueillir, en effet il est important de cueillir ligne par ligne, systématiquement, de soulager chaque pied de toutes les fraises mûres, petites et grosses, de nettoyer au passage les fruits pourris. Ainsi, pour nos cueillettes suivantes nous savons ce qui a été cueilli et nous ne ramassons pas que des petits fruits trop mûrs. Les pieds nettoyés auront ensuite de beaux fruits en abondance.

Merci d’avance.

Certains d’entre vous se sont inquiétés du duvet blanc trouvé dans les barquettes, il s’agit de la bourre des peupliers, notre ferme est entourée de nombreux peupliers et à cette époque ils essaiment à tout vent, on dirait de la neige !

A propos de peupliers

Notre ferme est donc située au bord des Iscles (bancs de sable ou limon au bord ou milieu de rivière) de la Durance où pousse la rypisilve (forêt de bord de rivière), elle est en autres formée de peupliers, qui fixent sols et remblais. Le genre peuplier (populus) comporte…350 espèces ! C’est le même mot que « peuple », en latin, on suppose que les Romains les plantaient dans les lieux publics…nous aimons ces grands arbres, parfois envahissants, mais magnifiques sous le vent, ou en automne. Les peupliers servent à la pâte à papier, à faire les allumettes, des boites et des…cagettes !

Avec un grand vent comme notre région en connaît parfois, un magnifique peuplier tremble (voir photo qui sera mise sur le blog) s’est abattu dans un champ préparé, tout près des serres, nous avons eu de la chance qu’il n’écrase pas une serre . Nous l’avons fait débiter et broyer par une entreprise voisine. Cela nous donne l’occasion

d’évoquer la richesse que représente pour une ferme d’avoir des arbres : ombre fraîche, bois de chauffage, broyat possible pour incorporer aux sols et feuilles qui redonnent de l’humus. Nous ne brûlons pas une seule feuille à la ferme…..Notre agriculture industrielle avait oublié les bienfaits de l’agroforesterie. A l’heure de l’engouement pour le BRF (bois réal fragmenté), les exploitations pourraient déjà replanter massivement haies, bocages, bosquets etc. !...L’émission du samedi 21 mai de Terre à Terre (émission fort intéressante sur France Culture de 7h à 8h le samedi dont nous avons déjà parlé) parlait du sujet de l’incorporation de bois dans les sols qui permettrait de les reconstituer (car partout dans le monde les sols souffrent…)

Visite de la ferme

Le 12 juin nous vous invitons à une visite de ferme, couplée avec l’évènement organisé par Bio de Provence et des Agribios- CIVAM Bienvenue chez les bios. Les horaires changent par rapport aux années précédentes :

* le matin marché- cueillette accompagné de 9 à 11h

* pique nique -auberge espagnole- pour tous dès 12h

* 14h à 16h visite de ferme

Mettre chapeau, lunettes et bonnes chaussures

Un nouveau mail pour la ferme

Le mail de la ferme est maintenant : grandebastide84@gmail.com, à utiliser avec modération, car nous n’utilisons pas Internet tous les jours, nous n’avons pas d’ADSL, nous utilisons une clef 3G qui fonctionne, mais assez lentement, alors, pour les informations ou questions urgentes, merci d’appeler de préférence sur les téléphones (laisser des messages, ils sont écoutés !)

Pierre Follet - Françoise Sinoir

Ferme de la Grande Bastide - 1139, chemin des Iscles de Durance - 84530 Villelaure

Tél. : 04 90 79 57 67 - 06 26 14 57 39

Courriel : grandebastide84@gmail.com

http://grandebastide.wordpress.com