Accueil du site > Les produits et les producteurs > Les Agrumes de la Corse

Les Agrumes de la Corse

29 septembre 2009, par Claire Thénié

Le site du producteur Patrick
Berghman : /

Agriculture Bio Corse : /

Mangez des agrumes corses c’est soutenir l’agriculture bio en Corse

« Lorsque Patrick Berghman décide de revenir à l’exploitation familiale en 1983, son souci est avant tout de s’enraciner sur une terre d’accueil.

Après de nombreuses d’années d’enfance au Zaïre et de longues périodes d’expertises agricoles ou de gestion d’entreprises en Afrique, la coupe est pleine. Il faut s’incarner sur un terroir, revenir à une pratique concrète.

Ce bel écrin de collines à quelques encablures de la côte-est de Corse lui en offrira l’opportunité. Nous sommes à 40 kilomètres au sud de Bastia, sur la commune de San Nicolao.

Pour Patrick, à son retour, et malgré une partie de son enfance sur place, tout ici est nouveau ; tout est à apprendre. L’agrume et le kiwi plutôt que le cacao ou le coton ; les soins au quotidien à la parcelle plutôt que l’acrobatie gestionnaire dans les couloirs d’agricultures administrées.

Une corbeille d’agrumes bio-dynamiques

En 1983, le domaine compte environ 15 hectares et l’euphorie de la clémentine et du kiwi corse s’éloigne déjà.

Que faire des jeunes plantations de son père, soigneusement enchâssées selon des courbes de niveau dans les collines de Moriani, et inévitablement tributaires d’un marché d’export ? Lire la suite ?

Il ne reste plus à ce jour que 2 exploitations agricoles en bio qui produisent des agrumes corses.

Même s’il ne s’agit pas d’une agriculture de proximité [trop froid en Provence pour en produire !], acheter les fruits de Patrick Berghman, c’est soutenir une agriculture saine et un projet agricole paysan en opposition à la culture industrielle intensive !

Plusieurs Amap travaillent en chœur pour faire venir les agrumes depuis la Corse. C’est donc aussi un lien inter-amap que soutient Alliance Provence. Cette question a d’ailleurs été abordée lors de l’Université d’automne de samedi dernier à Saint Maximin.

Merci à Jocelyne Baeza de permettre que les clémentines arrivent du port de Marseille à Gardanne, à grand renfort de manutention de caisses

Mangeons donc des clémentines corses bio dynamiques !