Accueil du site > Les produits et les producteurs > Fromage de chèvre et pain > Mises bas chez le producteur de fromage de chèvre

Mises bas chez le producteur de fromage de chèvre

7 octobre 2009, par Claire Thénié

Naissances chez Sophie et Thierry au printemps dernier

La mise bas des chèvres chez Sophie et Thierry Pérez

Nous avons passé le week end des 21 et 22 mars chez Sophie et Thierry pour leur donner un coup de main au moment des mises-bas. C’était l’occasion de voir comment se passe cet émouvant moment !

Les mises-bas se font généralement à la mi-mars, de façon rapprochée.
Mais cette année : elles ont commencé le 15 mars et se sont étalées jusqu’ 10 mai. Cela signifie que le mâle Vidocq a mal fait son travail : les 40 dames n’ont pas été fécondées au même moment !

JPEG

Chaque chèvre peut avoir entre 1 et 3 chevreaux. Dès qu’ils sortent, la mère les lèche pour les nettoyer et les sécher.
Si le chevreau sort les pattes arrières en premier, Sophie le récupère vite pour lui essuyer la gueule pour qu’il ne se noie pas et que la mère le lèche rapidement.

JPEG

15 minutes plus tard des chevreaux sont debout et ont trouvé où téter seuls !

JPEG

Les meilleures laitières adultes sont sélectionnées : par rapport aux taux de protéines du lait et à sa quantité.
Il faut donc croiser les doigts chaque année au moment des mises bas pour que ces chèvres aient des chevrettes qui renouvelleront le troupeau avec de bonnes laitières.
Seules ces chevrettes sont gardées, les autres chevreaux sont vendus à un « engraisseur » qui les élève pour leur viande.
Ceux-là sont retirés à leurs mères tôt pour les habituer aux biberons car ils seront nourris comme ça par la suite.

JPEG

Les chevrettes qui sont gardées restent avec leurs mères dans la serre. Point négatif : les chevrettes dans la serre se font parfois piétiner par les adultes !!! Il y a eu plusieurs décès cette année malheureusement.

Cette année, 6 chevrettes ont été gardées sur 82 chevreaux nés.
L’étalement des mises bas dans le temps a eu un effet sur la production des fromages : tant qu’une chèvre n’a pas mis bas, on ne peut pas avoir son lait ! Donc quand les mises-bas se font au compte-goutte, il y a très peu de fromages fabriqués.

JPEG

Le dimanche, quelques personnes de l’AMAP nous ont rejoints pour partager un bon repas et câliner les chevreaux craquants.

JPEG

JPEG

JPEG